Quiqup réduit le délai de livraison de 30 % grâce aux adresses de 3 mots

what3words, le système d’adressage maintes fois primé, et Quiqup, une start-up basée à Londres qui propose des services logistiques aux particuliers et aux commerçants de toute taille et de tout secteur, ont révélé aujourd’hui les résultats d’une expérience menée sur la livraison à la demande.

À vos marques, prêts, livrez !

Dans une course à travers Londres, les livreurs Quiqup – également connus sous le nom de Quiqees – ont opposé les adresses de 3 mots aux adresses traditionnelles. En moyenne, l’utilisation des adresses traditionnelles a pris plus de deux fois plus de temps aux points de ramassage et de dépôt. En ce qui concerne le délai de livraison global, les Quiqees utilisant des adresses de 3 mots ont réduit de 30 % le temps.

Pour les entreprises de livraison, un service rapide et simple permet la satisfaction des clients, mais trouver le bon emplacement n’est pas toujours facile. Les adresses traditionnelles placent des épingles de navigation au centre des bâtiments, et non aux entrées, ce qui pose de gros problèmes pour les sites de grande taille, comme les centres commerciaux, les hôpitaux ou les immeubles de bureaux. Pour les livraisons résidentielles, les adresses partagent souvent le même code postal et la recherche des entrées peut s’avérer difficile. Les systèmes de navigation indiquent généralement l’arrivée à 80 mètres de l’épingle de destination, mais la réalisation de la livraison prend beaucoup plus de temps. what3words permet d’associer chaque carré de 3 m x 3 m de la planète à une adresse fixe, précise et facile à utiliser. Par exemple, l’entrée de Westfield London est ///dreams.curiosity.preoccupied. Grâce aux adresses de 3 mots, les livreurs peuvent naviguer directement vers le point de ramassage ou de dépôt exact. Les livraisons sont plus rapides, plus simples et le délai de livraison plus facile à prévoir – ce qui est essentiel lors de la transmission de nouvelles tâches aux livreurs en déplacement.

Les résultats

Quiqup et what3words ont testé deux livreurs suivant le même trajet, chacun devant livrer 20 colis. Les colis de l’un des Quiqees comportaient des adresses de 3 mots tandis que ceux de l’autre livreur utilisaient des adresses traditionnelles ; Les deux types d’adresses ont été entrés dans leurs applications de routage et de navigation habituelles.

Tout au long du parcours, on a mesuré la vitesse de ramassage, de dépôt, le nombre d’appels effectués aux clients et la capacité de prévoir avec précision le délai de livraison pour chacun d’entre eux.

Avec les adresses traditionnelles, les clients directs et finaux de Quiqup sont appelés dans 1 cas sur 5 lors des ramassages et des dépôts afin d’assurer la livraison à la bonne adresse. Grâce aux adresses de 3 mots, aucun client n’a dû être contacté pour aider le livreur à trouver les points de ramassage et de dépôt. « Notre mission a toujours été de fournir à nos clients le service le plus efficace possible », a déclaré Danny Hawkins, CTO et cofondateur de Quiqup. « Livrer n’importe quel produit/document, aller et venir n’importe où dans des zones urbaines, est une tâche extrêmement compliquée, en particulier dans une ville comme Londres. Nous avons donc considérablement investi dans la création de technologies de pointe et d’infrastructures opérationnelles, et nous recherchons en permanence de nouvelles façons d’aider nos Quiqees à offrir la meilleure expérience client possible. Nous sommes convaincus que des services tels que what3words ont un énorme potentiel, en matière de logistique à la demande et plus généralement, et ce test initial est très encourageant. « Les systèmes d’adressage conçus il y a des centaines d’années ne sont pas adaptés à notre mode de vie actuel. Les adresses postales sont inexactes, les noms de lieux sont dupliqués et les épingles sont placées au centre des immeubles de bureaux. Les parcs industriels, les zones rurales et les nouvelles constructions n’ont tout simplement pas d’informations de localisation précises », a commenté Chris Sheldrick, PDG et cofondateur de what3words. « Il a été établi que le dernier kilomètre représente jusqu’à 50 % du coût total de livraison. Avec les livraisons manquées et le temps perdu, les 80 derniers mètres pourraient être à l’origine d’une grande partie de ces coûts. Gagner quelques centaines de mètres ou quelques minutes sur l’heure d’arrivée peut faire économiser des millions d’euros si vous êtes un prestataire logistique, et peut sauver des vies si vous êtes un intervenant d’urgence. What3words est une infrastructure instantanée qui offre la précision requise par notre économie à la demande. »

En savoir plus sur l’utilisation de what3words pour les livraisons, la logistique et le commerce électronique

what3words est utilisé par

Découvrez comment utiliser what3words dans votre activité

By asking us to get in touch you are agreeing to receive communications from us as described in our privacy policy